fbpx
24 septembre 2020

NewsFrance

Informations et actualités françaises

Fin du confinement le 11 mai

Fin du confinement le 11 mai

Le Président de la République vient de l’annoncer. Le confinement en France cessera le 11 mai prochain. La pandémie semblant, en effet, marquer le pas. De ce fait, les crèches, les écoles primaires et les établissements secondaires pourront rouvrir leurs portes à partir de cette date.  Pour ce qui est de l’enseignement supérieur, la reprise de cours en présentiel ne se fera pas avant le mois de septembre.

C’est la principale conséquence de la fin programmée du confinement. En outre, les commerces non essentiels comme les bars et les restaurants resteront fermés jusqu’à la mi-juillet. De même les festivals et autres événements de cet ordre devront attendre cette date pour pouvoir être à nouveau mis à l’affiche.

Par ailleurs, les entreprises, notamment les plus petites d’entre elles, et les familles avec enfants et à revenus modestes vont bénéficier de nouveaux soutiens. Quant aux personnes âgées résidentes dans un Ephad, elles pourront, sous certaines conditions, recevoir la visite de leurs enfants et parents.

 

L'éducation en ligne atteint des sommets
Les plateformes leaders du e-learning, comme Coursera ou Udemy, de renommées internationale ont augmentés considérablement leur nombres d’étudiants en France et du monde du monde entier

 

En attendant la fin du confinement, des efforts significatifs sont faits pour accroître la production de masques destinés aux soignants. Il en est de même pour  le nombre de respirateurs. 10 000 vont être bientôt disponibles.

De plus, le gouvernement doit préparer, sous 15 jours, un plan d’actions post confinement. Celui-ci devra, notamment, traiter à part :

  • Le cas des personnes vulnérables, susceptibles d’être confinées pour une plus longue période,
  • Les personnes devant être testées,
  • La distribution de masques à toute la population.

Enfin, les frontières avec les pays non membres de l’UE restent fermées jusqu’à nouvel ordre.

Globalement bien accueilli, l’ensemble du dispositif soulève néanmoins quelques interrogations.