fbpx
16 avril 2021

NewsFrance

Informations et actualités françaises

C’est Noël ! C’est aussi l’époque des crèches de Noël !

C'est Noël ! Dong Dong ! C'est aussi l'époque des crèches de Noël !

Les crèches de Noël font parler d’elles. C’est normal, c’est Noël ! C’est le signe que tout ne va pas si mal.

Il est loin le temps où elles accompagnaient systématiquement un rituel religieux. En France, comme ailleurs. Cela peut encore arriver, c’est vrai, mais c’est de plus en plus rare.

Non, la crèche de Noël, aujourd’hui, est le symbole d’un moment particulier dans l’année et d’une espérance. Ce moment est celui où les familles se réunissent. L’espérance, c’est celle que l’année à venir va être meilleure que celle qui vient de s’écouler.

C’est pourquoi les crèches de Noël sont si présentes dans l’espace privé aussi bien que dans l’espace public, malgré des temps peu propices à la foi qui les a vu naître.

 

Origines des Crèches de Noël

En effet, il faut remonter jusqu’au 13ème siècle pour trouver les premiers exemples de crèches de Noël. Les premières seraient dues, parait-il, à Saint François d’Assises. Comme il était habituel à l’époque médiévale, les crèches de Noël étaient alors des spectacles vivants.

On disait des Mystères quand ces spectacles étaient fondamentalement religieux. Façon commode d’enseigner les saintes écritures à un public dans sa très grande majorité illettré et de donner vie aux représentations colorées, sculptées ou peintes, qui ornaient les murs des cathédrales et des églises.

 

Usage privé des crèches de Noël

Les spectacles vivants de l’époque médiévale ont rapidement été remplacés par des assemblages de figurines et de décors. C’est quand même plus pratique. De ces temps reculés date aussi la codification de ce qu’on doit trouver dans une crèche de Noël.  A savoir :

  • Une étable.
  • L’enfant Jésus.
  • Joseph.
  • Marie.
  • Un âne.
  • Un bœuf.
  • Et les rois mages.

 

Les crèches comme éléments décoratifs 

Les crèches qui décorent les maisons d’aujourd’hui en sont les dignes héritières. Mais, l’aspect décoratif s’est très largement substitué à l’aspect religieux. La crèche de Noël est devenue un des éléments essentiels de la décoration de Noël du logis familial.

Superbe décoration de Noël extérieure pour une maison de particuliers

Quand à l’extérieur, on fait courir, de plus en plus, sur les façades et les balcons, des guirlandes lumineuses ;  à l’intérieur, on ne manquerait pour rien au monde de poser une crèche de Noël à proximité immédiate du traditionnel sapin de Noël.  Et, bien sûr, au milieu des cadeaux de Noël !

Même si la composition d’une crèche est toujours la même, il y a entre une crèche de Noël traditionnelle, avec son chalet en bois, et une crèche de Noël design, aux lignes très épurées, la même différence qu’entre le jour et la nuit. Et, il y en a désormais pour tous les goûts. 

 

Les crèches comme symbole de l’unité familiale et d’espoir en des temps meilleurs

Associée aux réunions familiales et à des moments festifs où se retrouvent, parents, grands-parents, enfants, petit-enfants et amis proches,  la crèche de Noël en est venue à être le symbole de l’unité familiale. Symbole d’autant plus recherché quand les temps de crise incitent plus que d’autres à se replier sur la sphère familiale. 

Comme la crèche de Noël est aussi la représentation d’une naissance, on comprend sans peine qu’elle puisse être aussi le symbole de l’espoir que les temps à venir seront meilleurs que ceux qui viennent de s’écouler. 

 

Emploi public des crèches de Noël

Cette symbolique n’est sûrement pas absente des crèches de Noël édifiées au sein des bâtiments publics ou sur l’espace public. Ce qui ne plait pas à tout le monde. Notamment, aux créchophobes. Certains y voyant une atteinte à l’obligation de neutralité des pouvoirs publics en matière religieuse.

Pour tenter de mettre fin aux polémiques suscitées par la mise en place de crèches de Noël dans le domaine public, comme dans des mairies ou sur des places, le Conseil d’Etat a rendu un arrêt spécifique en la matière le 9 novembre 2016

Sapin de Noël, crèche de Noël et marché de Noël sur une place publique

Comme il se doit et comme elle l’a fait en bien d’autres circonstances, la Haute Assemblée ménage la chèvre et le chou. Elle considère donc qu’il n’y a pas lieu d’interdire la mise en place d’une crèche de Noël par une personne publique dans ses locaux ou sur un espace lui appartenant. 

Mais, et tout est dans le “mais”, cette mise en place ne peut se faire qu’à certaines conditions. Ainsi, entre autres : 

Il convient de tenir compte du contexte dans lequel a lieu l’installation, des conditions particulières de cette installation, de l’existence ou de l’absence d’usages locaux et du lieu de cette installation.

 

En résumé

Les crèches de Noël ont su résister au temps et à l’évolution des mentalités. Il est fort probable qu’il en soit ainsi encore longtemps. En tout cas, les périodes de crise vont bien dans ce sens.

Sensibles à ce qu’elles représentent pour les familles, les personnes publiques y sont normalement attachées. Naturellement, dans le respect des lois républicaines. Ce qu’a reconnu et rappelé le Conseil d’Etat dans son arrêt du 9 novembre 2016.