fbpx
13 juillet 2020

NewsFrance

Informations et actualités françaises

1,4 million d’utilisateurs, en une semaine, pour l’appli StopCovid

1,4 million d'utilisateurs, en une semaine, pour l'appli StopCovid

 

2 % de la population française ont téléchargé l’appli StopCovid une semaine après sa mise à disposition gratuite. C’est moins, sur une durée comparable, que pour l’Australie ou la Norvège, par exemple, qui ont développé un système de même nature. Cependant, cette donnée ne reflète que partiellement l’usage réel par les français de l’appli. En effet, si on en croit les estimations d’un certain nombre d’experts, StopCovid ne serait activée régulièrement que par 350 000 utilisateurs.

Pour expliquer la modestie de ces résultats, les initiateurs du projet citent, notamment : 

  • l’accalmie sur le front de la pandémie,
  • les craintes concernant la protection des données personnelles,
  • et le manque de communication.

De fait, avec seulement 0,5 % de la population utilisant StopCovid, l’efficacité du nouveau système risque de ne pas être démontrée. D’autant que beaucoup d’informations manquent. Entre autres :

  • celles concernant le nombre de notifications adressées par l’appli à ses utilisateurs,
  • celui des tests effectués après ces notifications,
  • ou encore la nature des résultats de ces derniers.

Or, selon l’avis de la CNIL, l’efficacité de StopCovid est un critère clé pour fonder sa légalité. Autrement dit, si l’efficacité de l’appli StopCovid se révélait trop décevante, cela pourrait remettre en cause sa légalité. En tout cas, sa légitimité, controversée, dès l’origine du projet.

Coût de fonctionnement de StopCovid

Quoi qu’il en soit, selon les informations données par le journal Le Monde, les coûts de gestion de StopCovid à la charge de la DGS varient entre 100 000 euros et 300 000 euros par mois.

100 000, selon Cédric O qui considère qu’il s’agit d’un montant “epsilonesque”. 200 à 300 000 selon Anticor qui a saisi le Parquet National Financier. Ces coûts sont ceux facturés par la société sous-traitante, 3DS Outscale, chargée de gérer les serveurs dédiés à l’appli. Filiale de Dassault, il semblerait que cette gestion lui ait été attribuée sans que les procédures relatives aux marchés publics aient été pleinement respectées.