in

Où en est l’affaire Elisa Pilarski ?

chien d'attaque

Le 16 novembre 2019, une jeune femme enceinte de 6 mois, Elisa Pilarski se promène à Saint-Pierre-Aigle. Elle est seule en pleine journée en bordure de la forêt de Retz pour sortir son chien, ou plus exactement le chien de son compagnon, Curtis. Après un coup de fil passé à ce dernier pour l’appeler à l’aide, inquiétée par des chiens, Christophe Ellul rejoint son chien et sa compagne.

 

La découverte du corps d’Elisa Pilarski

Il découvre alors, près de Curtis, le corps de cette dernière inerte, sanglante, marqué par des morsures à la tête, aux bras, aux jambes et même au ventre.  

Il prévient les secours et la police, à qui il expliquera avoir quitté son travail à l’aéroport de Roissy pour venir en aide à Elisa. En effet, celle-ci lui demande de la rejoindre au plus vite car elle est menacée par des chiens. Ces propos correspondent au message posté sur Facebook où elle raconte avoir eu une altercation avec « un malinois pas attaché ». De même, il dénonce des chiens de chasse à courre se trouvant dans les bois ce jour-là.

 

L’enquête sur l’accident d’Elisa Pilarski.

Les enquêteurs prélèvent l’ADN sur les 62 chiens de chasse à courre, l’ADN de Curtis plus 4 de ces autres chiens. Curtis, blessé ce samedi-là, à la tête, est suspecté et enfermé en fourrière sur décision de justice. Son propriétaire veut engagé un avocat pour le faire libérer et lui éviter l’euthanasie.

Il défend son chien qui est selon lui innocent malgré les traces de sang appartenant à la victime. Et son comportement violent à la fourrière.

 

Collecte de fonds pour sauver Curtis.

Pour sauver son chien innocent, Christophe Ellul veut donc engager un avocat et fait appel à des associations pour financer ses frais. En janvier 2020, Marjorie Tortosa crée une cagnotte Leechi en soutien à Curtis.

 En effet, un avocat va être engagé afin de défendre ses droit et de le protéger au mieux.. Un transfert auprès d’une association spécialisée est aussi demandé et cela entraînera également de nouveaux frais. 

Aujourd’hui sa vie est en danger, nous devons agir mais cela a un coût. Cette cagnotte est a l’initiative de Christophe et du comité de soutien. 

C’est la sœur de Christophe Ellul qui gère la cagnotte. Près de 400 personnes participent pour un montant total de 6 838€.

 

L’ADN incrimine Curtis

Le 31 octobre 2020, le juge d’instruction révèle les conclusions. Les experts constatent que les blessures retrouvées sur Elisa Pilarski correspondent exactement à la mâchoire de Curtis.

De plus, aucun des chiens de chasse à courre ne correspond à l’ADN prélevé sur le corps. Par contre l’ADN du chien de son compagnon se retrouve sur les blessures dont celles du cuir chevelu.

Il n’y a plus aucun doute : c’est Curtis le coupable.

 

Où est passée la Cagnotte ?

Aujourd’hui Marjorie Tortosa (initiatrice de la cagnotte) se sent trahie. Propriétaire elle aussi de deux American Staffordshire, anti-chasse, elle s’est sentie concernée par le sort de Curtis à l’époque. Or elle s’aperçoit qu’elle a été manipulée.

Mr Ellul reste vague sur ses faits après la découverte du corps. Il ment sur l’origine et le dressage de son chien. Et aujourd’hui la justice a tranché : il est mis en examen pour homicide involontaire.

Marjorie demande aux personnes ayant participées à la cagnotte de se faire rembourser et de porter plainte. Cet argent a été versé sur le compte de la sœur de Christophe Ellul. Or elle ne peut expliquer son usage.

Written by LaRedaction

L’équitation : le nouveau loisir liberté

Faites-vous partie des professionnels prioritaires pour la vaccination Covid 19 ?

Faites-vous partie des professionnels prioritaires pour la vaccination Covid 19 ?