La maire de Paris Anne Hidalgo candidate à la présidence française

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, brigue la présidence

La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo a annoncé sa candidature à la présidence française. En tant que femme issue de l’immigration de la classe ouvrière, elle tentera de réparer la colère et les divisions de la société française. Elle appelle les travailleurs à faible revenu mécontents à rejoindre la gauche.

Aujourd’hui, je suis prête. C’est pourquoi, humblement, (…) j’ai décidé d’être candidate à la présidence de la République française. (…) Je suis candidate pour offrir un avenir à nos enfants, à tous nos enfants.

 

Anne Hidalgo contre l’augmentation des inégalités

Hidalgo déclare aux militants rassemblés sur les quais de Rouen, en Normandie. Elle a mis en garde contre l’augmentation des inégalités en déclarant : 

Le modèle républicain se dissout sous nos yeux

Je veux que chaque enfant en France ait les mêmes opportunités que moi.

Mme Agnès Hidalgo, 62 ans, est la première femme maire de Paris. Elle est surtout connue pour sa campagne visant à pousser les voitures hors de la capitale. Mais aussi à augmenter le nombre de pistes cyclables et à rendre la ville “plus verte”.

Elle a gagné sa popularité parmi une base solide d’électeurs urbains de gauche, des “bobos”.

Mme Hidalgo a une tâche difficile devant elle. Le Parti socialiste s’éloigne du pouvoir depuis la fin du mandat présidentiel de François Hollande. Celui-ci a été si catastrophique qu’il n’a pas brigué de second mandat.

Les électeurs travaillistes ont abandonné le parti. Il n’a obtenu que 6 % lors de la dernière élection présidentielle de 2017.

Hidalgo, soutenu par une nouvelle génération de jeunes maires socialistes, concentre sa campagne sur sa propre histoire personnelle. 

Mme Hidalgo a décrit comment elle est arrivée d’Andalousie en France. À l’âge de deux ans avec ses parents en Espagne fuyant la dictature franquiste.

Ici dans le port de Rouen, je pense à mon père qui travaillait aux chantiers navals de Cadix et à ma mère couturière.

 

Mme Hidalgo et  Mr Macron

Dans son discours, Hidalgo n’a pas nommé le président du centre, Emmanuel Macron. Le président Macron a l’intention de se représenter en avril et les sondages montrent qu’il est favorable. Mais qu’ils ne le trouvent  pas assez proche du peuple.

Cependant, elle dit vouloir mettre fin 

au mépris, à l’arrogance, au dédain et à la condescendance de ceux qui connaissent si peu notre vie mais décident de tout sans nous, qui créent tant de colère et de rébellion.

Mathieu Klein, maire socialiste de Nancy, a déclaré que

L’histoire personnelle et les racines de la classe ouvrière reflètent les valeurs de la République pour tous.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, entourée de journalistes à Rouen, dans l'ouest de la France
La maire de Paris, Anne Hidalgo, entourée de journalistes à Rouen. 

Anne Hidalgo voudrait réindustrialiser la France, ramener des usines de l’étranger, installer une économie bas carbone et augmenter les salaires. Elle a passé l’été à essayer de se faire connaître hors de Paris en parcourant le pays de villages en petites villes.

 

La maire de Paris gagnera-t-elle la primaire ?

Elle s’attend à obtenir le soutien de son parti en tant que candidate lors des primaires. Cependant, la gauche est fragmentée en plusieurs partis différents. Avec sept candidats potentiels en lice, divisant les voix. 

Le sénateur socialiste Patrick Kanner soutient Mme Hidalgo. Il a récemment qualifié la gauche de “confetti”. Les partisans d’Hidalgo espèrent que les autres candidats pourront s’effacer pour la soutenir. 

Les sondages montrent que la course présidentielle d’avril 2022 pourrait être une répétition de 2017. Un second tour opposant Macron du centre et Marine Le Pen de l’extrême droite

Mais la course est toujours ouverte. La liste complète des candidats ne sera connue qu’en hiver, et le parti de droite Nicolas Sarkozy, Les Républicains, n’a pas encore décidé qui se présentera.

Marine Le Pen prononce dimanche un discours lors d'un rallye national à Fréjus, dans le sud de la France
Marine Le Pen, dimanche, lors d’une manifestation du Rassemblement national à Fréjus. 

Hidalgo et Le Pen

Le Pen, à droite, a entamé dimanche sa troisième campagne présidentielle par un discours anti-immigration fort. Elle concentre sa campagne sur la lutte pour les “libertés” individuelles. Ceci dans l’espoir de profiter des voix des manifestants contre le pass sanitaire.

Pour ne pas se mettre d’électeurs à dos, elle déclare:

Nous ne sommes pas contre les vaccins mais nous croyons en la liberté des vaccins. Chacun devrait pouvoir faire ses propres choix.

Jordan Bardella, 25 ans, assurera temporairement la direction intérimaire du parti d’extrême droite pendant la campagne présidentielle . Marine Le Pen, qui a repris le parti d’extrême droite de son père en 2011, cherche à élargir sa base électorale.

Attention arnaque !

Nouvelle arnaque : un mail officiel vous accusant de pédophilie

Rupture du "contrat du siècle" avec l'Australie

Rupture du “contrat du siècle” avec l’Australie