Jean-Michel Blanquer s’exprime sur l’allocation de rentrée scolaire

Polémique sur l'ARS

Interrogé sur l’allocation de rentrée scolaire, Jean-Michel Blanquer suggère que certaines familles achèteraient plutôt des écrans plats que des fournitures scolaires.

 

Des propos polémiques au sujet de l’allocation de rentrée scolaire

Mardi 31 août, des politiques et syndicats dénoncent vivement les propos du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer. Propos tenus sur France 3 :

On sait bien, si on regarde les choses en face, que parfois il y a des achats d’écrans plats plus importants au mois de septembre qu’à d’autres moments. 

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a ainsi créé la polémique en insinuant que les parents d’élèves utilisaient la somme de l’allocation de rentrée scolaire pour acheter autre chose que des fournitures scolaires.

Le ministre de l’éducation, était interrogé dimanche, sur la proposition d’une députée du MoDem, Perrine Goulet, de verser l’ARS sous la forme d’un bon d’achat. Alors, Jean-Michel Blanquer avait estimé qu’il s’agissait d’une « idée intéressante », méritant « d’être étudiée ».

Comme nous l’avions évoqué nous même, dans un article précédent, consacré à l’allocation de rentrée scolaire (l’ARS).

Avez-vous droit à l’allocation de rentrée scolaire ?

On sait bien, si on regarde les choses en face, que parfois il y a des achats d’écrans plats plus importants au mois de septembre qu’à d’autres moments

Or, les études menées contestent cette affirmation, selon l’eurodéputé Yannick Jadot :

Toutes les études qui ont été faites par l’assurance maladie, par les allocations familiales, par son propre ministère, contestent cette affirmation.

Selon laquelle l’allocation de rentrée scolaire serait dépensée à des fins autres que des fournitures. A assuré l’écologiste mardi sur LCI, pointant “le cynisme et le mépris” d’une partie du gouvernement pour “les classes populaires”.

Blanquer à l’heure de préparer la rentrée scolaire, trouve encore du temps pour mépriser les plus pauvres. Et discréditer les parents d’élèves.

 déplore dans un tweet le Mouvement national lycéen, dénonçant une « fausse information ».

D’autres modalités

L’allocation de rentrée scolaire aide les parents aux revenus modestes à payer les fournitures scolaires. 3 millions de familles sont bénéficiaires cette année encore. Elle est versée en août à sous conditions de ressources. L’ARS s’élève cette année à 370,31 euros pour un enfant de 6 à 10 ans. 390,74 euros pour un enfant de 11 à 14 ans. Et 404,28 euros pour un lycéen de 15 à 17 ans. Toutes les allocations étant cumulables.

En 2020, le gouvernement avait exceptionnellement majoré de 100 euros cette aide. Ceci afin de permettre aux familles de faire face aux « conséquences sociales » de la première année de crise sanitaire.

Le ministre de l’éducation n’envisage en rien de modifier le fond de l’allocation de scolarité. Il ne parle pas des montants. Ni de l’assiette, ni même des familles concernées. Il voudrait regarder comment faire autrement dans les modalités de distribution.

 

European Art Fair, présent en ligne maintenant

European Art Fair, présent en ligne maintenant

Les décès-covid augmentent aux États-Unis 

Les décès-covid augmentent aux États-Unis