Nikita Parris affirme vouloir porter le numéro 14, comme Thierry Henry pour Arsenal

G.

Nikita Parris idolâtre Thierry Henry. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre qu’elle a signé pour Arsenal Women cet été. L’attaquante anglaise a demandé de porter le maillot No 14.

 

Le maillot No 14

Ce numéro est synonyme de Thierry Henry. Thierry Henry qui était un ancien footballeur international français pour Arsenal,. Le meilleur buteur d’Arsenal, élu “Joueur de l’année” à 2 reprises.

Aujourd’hui, Nikita Parris est déterminé à faire sa propre place dans le nord de Londres, à Arsenal. Après avoir quitté Lyon pour les Gunners cet été.

C’était ma demande.

a déclaré Nikita Parris à Standard Sport, interrogé sur sa décision de porter le maillot No14 cette saison.

Depuis que je suis une jeune fille, mon modèle a été Thierry Henry et Julie Fleeting (qui a passé huit ans avec les Gunners). Thierry Henry, pendant son séjour en Premier League, était le meilleur attaquant à avoir jamais joué. C’est un privilège d’avoir le même numéro.

 

L’autre sportif ou plutôt sportive idolâtrée par Fleeting est Julie Fleeting.

Je ne pense pas que Thierry Henry ait besoin d’une présentation de ce qu’il a fait dans le football anglais. Et c’est la même chose pour Julie Fleeting dans le football féminin. Ce sont des footballeurs incroyables ! Et si je peux faire la moitié de leur carrière, je serai très heureuse. 

Parris a remporté la Super League féminine, la FA Cup et la Coupe de la Ligue avec Manchester City. Avant d’avoir d’autres honneurs à Lyon.

L’attaquante de 27 ans a remporté tous les honneurs à domicile avec Lyon en France. Ainsi que la Ligue des champions. C’est pourquoi elle estime que c’est le bon moment pour retourner en Angleterre cet été.

Quand j’ai parlé avec Arsenal de mes projets pour l’avenir. Ils se sont alignés.

déclare Nikita Parris.

Leurs plans étaient de conserver puis d’élargir leur noyau de joueurs. Afin d’apporter un long succès au club.

Chaque footballeuse est là pour se dépasser et être la meilleure individuellement. Mais aussi pour gagner collectivement. C’est le plus important. Nikita Parris veut continuer à gagner des trophées pour elle et pour Arsenal aussi. 

 

Nikita Parris et la WSL

Parris reconnaît que la WSL (Women’s Leagues and Competitions) championnat d’Angleterre de football féminin a changé depuis son départ en 2019. Les clubs investissent plus que jamais dans leur équipe féminine. Le nouveau contrat de diffusion de la WSL, est d’ailleurs renégocié à plus 7 millions de livres sterling par saison.

Il y a eu beaucoup plus d’investissements dans les équipes. La commercialisation a explosé dans le football féminin. Et pour moi, la WSL est la ligue féminine la plus compétitive au monde.

déclare Parris.

Parris a également changé depuis sa dernière visite en Angleterre. Elle a trouvé les six premiers mois en France très difficiles car elle vivait seule dans un nouveau pays.

Finalement, Parris s’y est habituée. Et travaille aujourd’hui son français, en écoutant des podcasts dans la langue.

Je pense que je suis plus déterminé à savoir qui je suis en tant que personne. Quand vous sortez dans un autre pays, vous découvrez qui vous êtes vraiment.

En sortant de sa zone de confort, elle a fait des découvertes. Elle a appris à aimer des choses nouvelles et différentes. La France lui a permis de grandir. 

Arsenal : un nouveau chapitre

Arsenal ouvre un nouveau chapitre pour Parris. Le match d’ouverture de la WSL dimanche contre Chelsea, à l’Emirates Stadium, est le moyen idéal pour annoncer son arrivée.

C’est également une excellente occasion pour Arsenal de marquer des points, dès le début. En accueillant les champions chez eux, dans le nord de Londres.

Les Gunners veulent défier Chelsea pour prendre leur couronne cette saison, alors Parris pense-t-elle que c’est possible ?

Bien sûr, c’est pour ça que je suis ici !

Arsenal Women affrontera Chelsea à l’Emirates Stadium en Super League féminine le dimanche 5 septembre (coup de départ à 12h30). 

Super League féminine : pourquoi regarder cette saison

Super League féminine : pourquoi regarder cette saison

De retour au bureau ce mercredi ?  je ne veux pas te remercier

Télétravail : À quand le retour au bureau ?