fbpx
26 février 2021

NewsFrance

Informations et actualités françaises

Biodiversité : la France compte sur les haies

Biodiversité : la France compte sur les haies

Problématique présente dans toutes les discussions internationales de cette dernière décennie, l’écologie se veut rassembleuse et réparatrice. En France de nouvelles dispositions sont prises afin de rendre sa gloire à la biodiversité nationale. Ceci, au travers des haies qui ont perdu près du 2/3 de leur splendeur d’antan.

Les haies : l’espoir d’une renaissance de la biodiversité en France

La France a perdu plus de 5 millions d’hectares d’espaces arborés rien qu’entre 1970 et 1999. Ces chiffres n’ont pas cessé de grimper depuis. L’espèce des haies a ainsi disparu de l’environnement rural français. Ces barrières végétales d’une pléthore de nuance de verts vont toutefois revenir reprendre leurs places dans le paysage.

Cette nouvelle est tombée en ce début d’année lors du One Planet Summit, le rassemblement des dirigeants et acteurs de l’écologie du monde entier. Pour cette quatrième édition, le pari est pris de donner un nouveau souffle de vie à la biodiversité.

Pour la France, le choix s’est porté sur la noble espèce des haies. Selon le programme établi par le gouvernement, d’ici deux ans (2022) 7000 kilomètres de haies vont être plantés. L’opération va s’étendre sur tout le territoire y compris dans les zones campagnardes.

Le budget alloué à ce projet est de 50 millions d’euros et provient des fonds du plan de relance écologique. Selon les études pré-décisionnelles, un seul kilomètre de haies suffirait à faire baisser les émissions de CO2 de plus de 2 tonnes. Des estimations que le gouvernement compte bien atteindre avec l’aide de la population.

 

L’impact positif des haies sur la biodiversité

En 1960, l’aménagement des grands espaces cultivables a entraîné la disparition de 750 000 kilomètres des haies sur les 2 millions existants. Cela a gravement compromis l’équilibre de la faune et de la flore en France. En effet, les haies sont fortes d’une diversité qui assure abri, nourriture et sécurité à de nombreuses espèces d’animaux et de végétaux. Depuis cette période, les populations de papillons, de mésanges, d’oiseau et de hérisson ont énormément diminué. Des désagréments qui seront corrigés au fur et à mesure grâce au déploiement du projet.

Une autre conséquence plus que souhaitée, c’est l’action de cette flore sur les catastrophes naturelles récurrentes ces dernières années. Il s’agit entre autres des inondations, des glissements de plaque terrestre et des pluies. N’oublions pas les canicules à peine supportables qui seront certainement moins éprouvantes une que les haies pourront étendre leurs merveilleux ombrages.

 

Des engagements à tenir et un passé à ne pas oublier

De nouvelles résolutions qui doivent être respectées par chacun ! Vu que la campagne 7000 km de haies représente un énorme coup de pouce pour la biodiversité en France. Le vice-président de la FNE (France Nature Environnement), Jean-David Abel, exporte toutefois la conscience publique sur la gravité des actions comme celles perpétrées en ces fameux temps de 1960.