fbpx
13 juillet 2020

NewsFrance

Informations et actualités françaises

Qui sont les riches en France ?

Qui sont les riches en France ?

L’observatoire sur les inégalités vient de publier son rapport sur les riches en France. A  partir de séries statistiques d’origines diverses, Insee, Eurostat, etc., les auteurs du rapport définissent les seuils qui font qu’on peut se dire riche ou pas.

Et pour eux, il y a 5 millions de riches en France.

Revenus des français les plus riches

En effet, en matière de revenus, on est riche, selon eux, quand on a un revenu mensuel net d’au moins 3470 euros. Pour établir ce seuil, les auteurs ont considéré qu’on est riche quand on gagne deux fois le revenu médian. Par suite, en France, 5 millions de personnes sont dans cette situation, soit, 8,2 % de la population.

Cependant, ce revenu mensuel net n’est que le premier seuil de la richesse. La porte d’entrée, en quelque sorte. En effet, trois autres seuils permettent de définir trois autres degrés de richesse. Le premier, à 6650 euros de revenus mensuels nets ne concerne déjà plus que 630 000 personnes, soit 1 % de la population. Le deuxième, à 14 800 euros, 63000 personnes, soit 0,1 %.  Et le dernier, à 38 500 euros, 6300 personnes, soit 0,01%.

Or, avec 15 000 euros en moyenne de revenus mensuels nets, les 1 % les plus aisés français sont, selon Eurostat, pratiquement les 1 % les plus aisés d’Europe, car :

Hormis la Suisse, la France est le pays en Europe où le 1 % le plus aisé a  le niveau de vie le plus élevé.

L’analyse ne s’arrête pas aux seuls revenus, elle s’intéresse aussi aux patrimoines.

Patrimoine des riches en France

Selon les auteurs du rapport, on est riche quand on a un patrimoine au moins égal à 3 fois le patrimoine brut médian. Ce qui correspond à un patrimoine de 490 000 euros. 4,6 millions de ménages français possèdent au moins un tel patrimoine, soit 16 % du total des ménages.

Évidemment, comme pour les revenus, quand on augmente la taille des patrimoines, le nombre des ménages concernés diminue. Ils ne sont plus que 1,2 million à avoir un patrimoine supérieur à 1 million d’euros, soit 4 % du total des ménages. Et si on s’intéresse à l’ancien seuil de l’ISF, soit 1,3 million d’euros, leur nombre tombe à 358 000, soit 1,2 % de l’ensemble des ménages.

Quant aux 1 % les plus fortunés, leur patrimoine est de 1 914 600 euros, et les ménages, dans ce cas, sont 290 000. Mais, ce patrimoine est loin de représenter celui des grosses fortunes.  Celles qui font la une des magazines spécialisés. Ainsi, par exemple, comme le disent les auteurs du rapport :

Bernard Arnaud détient une fortune équivalente à la valeur de tous les logements de Toulouse.

Dans leur présentation du rapport, Noam Leandri et Louis Maurin, respectivement président et directeur de l’observatoire, soulignent qu’après une forte progression au cours des 20 dernières années, la croissance des revenus s’est stabilisée de 2007 à 2017. En effet, la hausse n’a été que de 355 euros par mois pendant cette dernière période.

Même constat en qui concerne l’évolution des patrimoines. Elle a connu aussi une très forte hausse au cours des 20 dernières années puisque le seuil d’entrée dans la catégorie des 10 % les plus riches est passé de 552 700 euros à 1 279 000 euros. Ce qui s’est traduit par une augmentation importante des assujettis à l’ISF.

Portraits-robots des français riches

Ce sont là que quelques unes des observations d’un rapport qui , par ailleurs, s’efforce de dresser les portraits-robots des français les plus riches, selon, par exemple, leur niveau de formation, leur secteur d’activité, la taille de leur famille et leur domiciliation.