in ,

Location meublée : les loyers commencent à baisser depuis 2020

Location meublée

Il existe deux sortes de locations principales : location meublée ou vide.

 

Qu’est-ce qu’une location meublée?

Il s’agit d’une location de résidence principale, souvent de petite surface : studio ou T2, la surface moyenne  s’élève à 32,2 m2. Le bien doit disposer de tous l’équipement nécessaire pour y vivre, manger et dormir convenablement.

Le décret du 31 juillet 2015 précise:

  • Literie comprenant couette ou couverture.

 

  • Dispositif d’occultation des fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher.

 

  • Plaques de cuisson.

 

  • Four ou four à micro-ondes.

 

  • Réfrigérateur et congélateur ou, au minimum, un réfrigérateur doté d’un compartiment permettant de disposer d’une température inférieure ou égale à – 6 °C.

 

  • Vaisselle nécessaire à la prise des repas.

 

  • Ustensiles de cuisine.

 

  • Table et sièges.

 

  • Étagères de rangement.

 

  • Luminaires.

 

  • Matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement.

 

Le Bail est aussi différent pour une location meublée

Il s’agit généralement d’un contrat d’un an renouvelable, contrairement, au logement vide qui dure trois ans. Le contrat peut-être de 9 mois par exemple pour un étudiant. Il existe aussi des baux courts de 1 à 10 mois. Le dépôt de garantie est de deux mois (contre 1) et le préavis est plus court (1 mois au lieu de 2).

 

Investir dans la location meublée

Le meublé a un meilleur rendement. Certes les rotations sont nombreuses, mais le total des vacances locatives est plus court car les locataires plus réactifs.

Les risques d’impayé sont moins fréquents, car les contrats plus court (un an max). Et le dépôt de garanti plus important (2 mois).

Mais l’intérêt majeur pour un bailleur est fiscal. Le statut de Loueur Meublé Non Professionnel permet un abattement de 50% sur les revenus locatifs bruts.

Mieux encore si le régime est au réel. Je déduis alors l’amortissement plus les intérêts d’emprunt, assurance, achats de meubles, travaux… C’est ainsi que pendant plusieurs années l’investisseur ne payera pas d’impôt. 

Pour une rentabilité supérieure, je peux envisager la location saisonnière. Du moins c’était vrai.

 

Dans le monde d’avant

Aujourd’hui crise sanitaire oblige, il y a plus d’offres de locations saisonnières que de demandes. Les touristes et les professionnels internationaux sont absents. Ces biens se retrouvent donc sur le marché de location meublé classique en concurrence directe avec ceux qui existaient déjà.

Les étudiants ne vont plus dans les amphis pour suivre les cours magistraux. Ils rentrent chez leurs parents suivre les cours en visioconférence et abandonne leur studio. Les vacances locatives s’allongent et les bailleurs commencent même à baisser les prix.

Le prix des locations baissent et le marché de l’immobilier semble suivre le même chemin, même à Paris.

 

Sur les douze derniers mois, de fin janvier 2020 à fin janvier 2021, les prix dans la capitale auraient baissé de 0,1 % … qui fait ainsi état d’une première baisse sur un an depuis août 2015.

 

Affaire à suivre

Written by LaRedaction

trains gratuits

Occitanie : trains gratuits en 2021 pour les jeunes

Quarantaine

2021 : “Quarantaine” de Peter May enfin publié