fbpx
13 juillet 2020

NewsFrance

Informations et actualités françaises

Ça bouge chez Lagardère !

Ça bouge chez Lagardère !

A la suite de la dernière assemblée générale des actionnaires du groupe Lagardère (LSCA), les lignes ont bougé. Et, on peut s’attendre à de nouveaux changements dans les prochaines semaines ou prochains mois. Rappelons que Lagardère est un groupe de plus de 7 milliards de CA qui pèse lourd dans l’édition, les médias et dans le retail.

En effet, côté édition, c’est, notamment, Hachette. Et côté médias, c’est, entre autres, Europe 1 ou le JDD. Quant au retail, le groupe occupe une place de premier plan dans le duty free.

C’est le fonds d’investissement Amber qui est à l’origine de ce qui pourrait bien être, à terme, un bouleversement. Depuis des mois, ce dernier dénonce la mal gouvernance du groupe dirigé par Arnaud Lagardère, l’héritier de Jean-Luc Lagardère, membre éminent de l’establishment industriel français, jusqu’à sa disparition en 2003.

Grâce aux bons offices de Nicolas Sarkozy, désormais membre du conseil de surveillance du groupe Lagardère, Bernard Arnaud et Vincent Bolloré sont entrés dans la danse pour contrer les ambitions de Joseph Oughourlian, franco-libanais, propriétaire d’Amber et accessoirement du club de foot RC Lens.

Nouveaux actionnaires et nouvelle répartition du capital de Lagardère (LSCA/LCM)

Bernard Arnaud vient donc de prendre 25  % de LCM, la holding de tête du groupe. Quant à Vincent Bolloré, via Vivendi, celui-ci s’est assuré près de 17 % du capital du groupe (LSCA). Participation qu’il entend faire passer à 20 % pour en devenir le premier actionnaire.

Compte tenu de l’arrivée de ces nouveaux actionnaires, selon certains observateurs, il se pourrait bien qu’on assiste à une nouvelle répartition des actifs du groupe Lagardère entre les différentes parties prenantes. En effet, les groupes présidés par Bernard Arnaud et Vincent Bolloré comprennent déjà des pôles importants dans les secteurs clés de LSCA

Cependant comme l’a indiqué Bernard Arnaud dans un communiqué que d’aucuns jugeront ambigu :

Mon amitié avec Jean-Luc Lagardère a lié nos familles et j’ai le plus grand respect pour le groupe qu’il a construit. Je me réjouis que nous soyons aux côtés d’Arnaud Lagardère un actionnaire de long terme de la société qui porte son nom.