fbpx
6 décembre 2020

NewsFrance

Informations et actualités françaises

Black Friday reporté : réouverture des commerces prévue le 27 novembre

Lancement du Black Friday 2020 le vendredi 4 décembre !

À quelques jours de ce qui aurait dû être le lancement du désormais attendu Black Friday, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a fait savoir que celui-ci serait vraisemblablement décalé d’une semaine sur l’Hexagone. Cela afin de préserver les petits commerces en cette période de crise sanitaire. Une décision suivie plus ou moins volontiers par les acteurs principaux du commerce en dur et en ligne. 

 

Initialement né aux États-Unis, au lendemain de la fête de Thanksgiving qui se tiendra cette année le jeudi 26 novembre, le Black Friday n’a pas tardé à se répandre un peu partout à travers la planète. 2019 avait d’ailleurs été en France une année record pour l’opération promotionnelle, avec un chiffre d’affaires global de 6 milliards d’euros. 

Autrement dit, impensable pour les commerces et les consommateurs de passer à côté de l’événement. Oui mais, crise sanitaire oblige, le Black Friday de cette année s’est vu forcé de s’adapter.

Au lieu du 27 novembre,  date toujours en cours pour le reste de la planète, c’est en France le 4 décembre que se déroulera finalement l’opération. Bon gré mal gré, avec parfois tout de même quelques réticences, les principales fédération du commerce en ligne ont accepté de se ranger à la décision du gouvernement.  Ce qu’a confirmé récemment Frédéric Duval, directeur général d’Amazon France.

 

Nous avons décidé de reporter la date du Black Friday si cela permet de rouvrir les commerces et les magasins physiques avant le 1er décembre.

 

Cela afin d’éviter tout rush dans les magasins en dur, ce qui rendrait difficilement applicables les gestes barrières. Un nouvel échange prévu ce vendredi à 15h devrait  permettre de finaliser les modalités de l’opération.

L’accord de la grande distribution

Avant même la validation officielle de ce report, plusieurs acteurs importants de la grande distribution s’y étaient déjà montrés favorables. Alexandre Bompard, patron de Carrefour mais aussi Michel-Edouard Leclerc par exemple, président du comité stratégique E.Leclerc.

Un peu plus tardivement, c’est finalement Amazon, qui s’est rangé à d’idée de ce report. En parallèle des préparatifs de Noël, le Black Friday est rapidement devenu un événement phare pour tous les maillons de la distribution.

De leur côté, les organisations professionnelles ont redoublé d’efforts ces derniers jours en faveur de la réouverture des commerces dits non essentiels. Bercy travaille dans tous les cas sur un nouveau protocole de sécurité dont nous devrions connaître les détails sous peu. Rien de nouveau en revanche pour les bars et les restaurants qui ne rouvriront certainement pas avant janvier.

En dépit de leur réouverture imminente, les petits commerces, eux, restent très fragiles. Beaucoup réclament déjà la mise en place d’aides adaptées qui pourraient prendre la forme d’une extension du dispositif de chômage partiel.

Des aides qui ont un coup bien sûr et qui pèseront lourd sur le portefeuille de l’État. Avant le reconfinement, on estimait à moins de 500 milliards d’euros le coût des dispositifs de soutien mis en place par le gouvernement. Cette nouvelle phase de la crise sanitaire devrait largement revoir les chiffres à la hausse.