fbpx
13 juillet 2020

NewsFrance

Informations et actualités françaises

200 millions de litres de vin bientôt transformés en gel hydroalcoolique

200 millions de litres de vin bientôt transformés en gel hydroalcoolique.

200 millions de litres de vin bientôt transformés en gel hydroalcoolique.

Recycler le vin invendu en gel hydroalcoolique ? Il faut dire que cette épidémie de Covid-19 a été un vrai coup dur pour le secteur viticole et tout particulièrement pour les producteurs de champagne.

D’un côté, les ventes de produits de grande consommation ont progressé de près de 9% durant le confinement. Et de l’autre, le rayon “liquides” a enregistré une baisse de 3% par rapport à l’année précédente avec un recul de 245,8 millions d’euros pour les seuls effervescents. La faute en grande partie à la nette diminution des exportations aux États-Unis.

 

Les 33 distillateurs agréés en France pourront collecter du vin et distiller. 

 

Pourtant, il faut bien libérer de la place dans les caves avant les prochaines vendanges. Ce sont donc quelques 200 millions de litres de vin non vendus qui seront désormais réutilisés pour fabriquer du bioéthanol ou du gel hydroalcoolique. L’annonce a été faite ce jeudi par Didier Josso, délégué de la filière vins de l’organisme FranceAgriMer au courant d’une visioconférence de presse.

 

La mesure quant à elle reste bien entendu tout à fait exceptionnelle. Autorisée par Bruxelles et financée grâce à des fonds publics européens, elle devrait se poursuivre jusqu’au 15 octobre.

 

78 euros d’indemnisation pour un hectolitre de vin sous appellation, et 58 euros pour un hectolitre sans indication géographique.

 

Autrement dit, une bouteille de vin de première catégorie obtiendra environ 60 centimes de subvention. Les autres, 43 centimes.

Une mesure jugée encore trop légère par de nombreux viticulteurs. D’autant que les fonds débloqués ne peuvent actuellement couvrir que les deux tiers de vins à revaloriser.

Bourgogne, Alsace, Savoie, Beaujolais, Charente, tous les crus de toutes les régions devraient toutefois être éligibles au dispositif. La date limite est fixée au 19 juin, juste avant le début de l’été. Tous les viticulteurs souhaitant participer devront alors renseigner le volume à distiller auprès de leur distillateur local.