fbpx
21 juin 2021

NewsFrance

Informations et actualités françaises

Torrent411

Torrent411. site de téléchargement illégal

Torrent411 est un site de téléchargement illégal fondé en 2006 et fermé en 2017 par la police suédoise. Nous allons vous expliquer son historique, les dangers du téléchargement pour la culture et pour l’utilisateur.

 

Torrent411, qu’est-ce que c’est ?

Le site aime se définir comme une vaste médiathèque des loisirs et de la culture francophone. C’est en fait, un site illégal de téléchargement, un annuaire de torrents privés nécessitant une inscription. C’est-à-dire un annuaire de fichiers qui permet le téléchargement de contenu internet (logiciel, vidéo, MP3 etc.).

Torrent411 propose surtout des vidéos, de l’audio (surtout de la musique), des livres électroniques, des jeux vidéo, des applications mais aussi des programmes, systèmes d’exploitation etc.

C’est un tracker Bitorrent utilisant la communication peer to peer, c’est-à-dire entre pairs, entre plusieurs ordinateurs interconnectés à internet. Les clients doivent communiquer avec le Tracker bitorrent pour demander le partage de fichier stocké sur l’ordinateur d’autres utilisateurs et commencer un téléchargement.

Pour un bon fonctionnement, le site impose un ratio de 1 entre seeder et télécharger. L’utilisateur doit envoyer au moins autant de données que ce qu’il reçoit.

L’histoire de Torrent411.

A l’origine, le site s’appelle Québec Torrent, et comme son nom l’indique vient du Québec. La justice canadienne le ferme par décision de justice, en juillet 2008, pour non-respect du droit d’auteur.

Ce même mois, les membres de l’équipe reprennent tous les comptes d’utilisateurs et les fichiers pour lancer Torrent411, en Malaisie.

L’entreprise change régulièrement de nom ou de nom de domaine pour échapper à la justice (T411).

En 2013, d’après le site, il compte plus de 5 5 millions de membres, c’est le premier site de téléchargement illégal francophone.

Octobre 2014, le tracker Bitorrent est victime d’une attaque massive par déni de service .

En avril 2015, la justice française, suite à une plainte de la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques), demande le blocage du site aux fournisseurs d’accès. Mais ce dernier change régulièrement de nom de domaine. Le jeu du chat et de la souris se poursuit jusqu’au 26 juin 2017.

En juin 2017, suite aux plaintes de la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) et de l’ALPA (Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle) le site est fermé. Plusieurs serveurs ainsi que 2 Ukrainiens sont saisis et arrêtés en Suède.   

Plusieurs modérateurs sont saisis et 6 personnes sont arrêtées en France.

Les dangers du téléchargement pour la culture.

Pour certains, comme Charlie Hebdo, les vandales hypocrites font disparaître une partie de l’humanité, en fermant ce site, comme des œuvres rares. Il parle de :

destruction de ce temple de la culture, comparable dans son immensité à la bibliothèque d’Alexandrie, où l’on pouvait avoir accès gratuitement à des centaines de milliers de films rares, des CD introuvables, des livres cool, pour peu que l’on fût à l’aise avec le protocole peer to peer . 

Internet est un formidable tremplin pour les artistes occasionnels, pro ou semi-pro qui ne font pas partie du top 50, qui n’ont pas de maison de disque… Mais les artistes ne peuvent pas vivre s’ils ne touchent pas de royalties.

Comme pour toutes les entreprises, l’argent est le nerf de la guerre ! Tout travail mérite salaire !

Si nous voulons conserver une culture de qualité, nous devons continuer à payer et même financer les artistes ou encore les producteurs. En allant au cinéma, au théâtre, en achetant des livres ou des CD mais si vous préférez consommer du numérique, faites-le légalement avec échange d’argent.

Les dangers du téléchargement pour les pirates.

Le premier danger : télécharger des documents contenant des virus ou des logiciels espions, malgré un antivirus. Avant d’ouvrir le fichier, on ne peut pas savoir ce qu’il contient. Un virus peut se cacher dans les codes des documents et se déployer en toute discrétion sur votre ordinateur. Ceci peut simplement le ralentir ou le pirater pour des vols de données personnelles.

C’est ce qui s’est passé pour Torrent411. Plusieurs sites malveillants se sont revendiqués successeurs du tracker après sa fermeture. Juste  pour dérober les mots de passe et autres données personnelles des clients s’y inscrivant.

Tous les sites de téléchargement illégaux vous noient sous les publicités, moyen pour les administrateurs des sites de se faire de l’argent.

Mais aujourd’hui les sites illégaux vont bien plus loin, ils ont recours à une forme de cryptomonnaie partagée. Le minage de cryptomonnaie demande beaucoup de puissance, le site puise celle-ci dans votre ordinateur sans rien vous demander. Cela ralentit fortement votre ordinateur.

HADOPI peut vous poursuivre, elle vous enverra des mails de mise en garde pour téléchargements illégaux, vous risquez jusqu’à une amende de 1500€.

La justice peut vous poursuivre pour contrefaçon si vous avez téléchargé. Vous pouvez écoper de 300 000 € d’amende et de 3 ans de prison.

Pour éviter ces derniers désagréments et soutenir la culture, nous vous conseillons de passer par un site officiel légal. Mais chacun reste libre de ses choix, nous ne sommes pas là pour vous faire la morale.